#Politique #Société

La presse sénégalaise mis a genou par ces patrons

Bamba kassé président synpics

C’est lors de la rituelle cérémonie de cahiers de doléances que l’ensemble des syndicats de travailleurs du Sénégal présente au chef de l’état à chaque fête du travail, que la presse sénégalaise a crié son ras le bol d’une précarité chronique dont ils sont victimes.

Ce 1er mai 2024 coïncide avec la troisième alternance politique du Sénégal, après le règne de l’APR avec l’ex-président Macky Sall, Pastef les patriotes, vainqueurs de la dernière élection présidentielle avec 54,28°/° des suffrages valablement exprimés, ont choisi Bassirou Diomaye Diakhar Faye comme 5e Président de la république du Sénégal.

Devant ce dernier, la presse sénégalaise n’a pas hésité par l’intermédiaire de son syndicat Synpics piloté par Bamba Kassé a dénoncé le comment des patrons de presse exploite les journalistes notamment les jeunes reporters par des salaires misérablement et alarmants pour l’ensemble des soldats de l’information.

Une situation qui au fond relève de plusieurs manquements à savoir de la convention de stage, au contrat du travail, passant par l’inspection du travail qui selon le président dudit syndicat accorde trop de légèreté dans l’exécution de plaintes des journalistes à l’endroit des leurs patrons.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *