#Politique

Le Niger foule au pied les sanctions de le CEDEAO

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a imposé des sanctions au Niger le 30 juillet 2023, en réponse au coup d’État militaire qui a renversé le président Mohamed Bazoum. Les sanctions comprennent la fermeture des frontières terrestres et aériennes, la suspension du Niger de l’organisation et le gel des avoirs du gouvernement nigérian.

La CEDEAO a justifié les sanctions par le fait que le coup d’État a violé la démocratie et l’état de droit. L’organisation a également déclaré que les sanctions étaient nécessaires pour restaurer l’ordre constitutionnel au Niger et pour prévenir de futurs coups d’État.

Les sanctions ont été condamnées par le gouvernement nigérian, qui les a qualifiées d' »injustes » et d' »illégales ». Le gouvernement a également déclaré qu’il ne céderait pas aux pressions de la CEDEAO et qu’il poursuivrait son plan de transition vers un gouvernement civil.

Les sanctions de la CEDEAO ont eu un impact négatif sur l’économie nigérienne. Les fermetures des frontières ont perturbé le commerce et les échanges, tandis que le gel des avoirs du gouvernement a rendu difficile le financement des activités du gouvernement. Les sanctions ont également eu un impact négatif sur la population nigérienne, qui a été confrontée à des pénuries de produits de base et à une augmentation du coût de la vie.

Les sanctions de la CEDEAO ont également eu un impact négatif sur la lutte contre le terrorisme au Niger. Le pays est en proie à une insurrection djihadiste depuis plusieurs années et les sanctions ont rendu plus difficile la collaboration entre le Niger et ses alliés internationaux.

Il est encore trop tôt pour dire quelle sera l’impact à long terme des sanctions de la CEDEAO sur le Niger. Cependant, il est clair que les sanctions ont eu un impact négatif sur le pays et qu’elles ont rendu plus difficile la résolution de la crise politique.

Le Niger foule au pied les sanctions de le CEDEAO

Revue de Presse

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *